…une douzaine d’Etats ont entrepris de d’éliminer tout biais linguistique de leurs textes. On ne dit plus “chairman” (président) mais chairperson. Pour “spokesman” (porte-parole), s’il s’agit d’une femme, on peut utiliser le terme “spokeswoman”. Mais le plus souvent, les officiels préfèrent le neutre : “spokesperson”. Ni homme ni femme, le porte-parole est une “personne”…

L’anglais du troisième sexe: “Ze went to hir bedroom” Corine Lesnes, correspondante du “Le Monde” à Washington

07/05/2014